lundi 29 août 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? [124]


D'après une idée de Malou, chaque lundi nous faisons découvrir nos lectures de la semaine passée, et celles que l'on va lire dans la semaine. Un post le lundi donc, pour "papoter" un peu de tout ça :) 
Le rendez-vous est fixé chez Galleane.


  • Ce que j'ai lu cette semaine :

Couverture L'invocateur, tome 1 : Novice Editions Hachette 2016Couverture Les Trois soeurs, tome 2 : Douce Brianna Editions J'ai Lu 2016Couverture Rebelle du désert, tome 1 Editions Pocket 2016
L'invocateur, tome 1 :Un premier tome sympathique même si j'ai trouvé le rythme assez inégal.
Les trois soeurs, tome 2 : Douce Brianna : Un deuxième tome que j'ai trouvé moins bien que le premier, même si l'histoire reste agréable.
Rebelle du désert : J'ai trouvé la première partie assez moyenne, en revanche la suite était beaucoup mieux.

  • Ce que je lis en ce moment :

Couverture Le cercle de pierre, tome 2 : Le Voyage, Les tambours de l'automne Editions Presses de la Cité 2013Couverture Breathing, tome 3 : Ma raison de respirer Editions Pocket (Jeunesse) 2016
Outlander, intégrale 2 : Le voyage & Les tambours de l'automne : Ce sera mon fil rouge pendant un petit moment, je vais déguster cette deuxième intégrale tout en lisant d'autres ouvrages en même temps. Vous retrouverez donc ce livre plusieurs semaines dans mes lectures du moment.
Ma raison de respirer : J'ai bien entamé le livre, j'ai dépassé la moitié. L'héroïne m'énerve, c'est terrible, lol.



  • Ce que je vais lire la semaine prochaine :

Si j'ai le temps je voudrais lire :
Couverture Did I Mention I Love You ?, tome 2 : Did I Mention I Need You ? Editions Pocket (Jeunesse) 2016Couverture Wonder Woman, series 3 : L'Odyssée, tome 1 Editions Eaglemoss 2016Couverture KGI, tome 04 : Murmures nocturnes Editions Milady (Romance) 2014 

Les chroniques de Hallow, tome 1 : Le ballet des ombres

Couverture Les chroniques de Hallow, tome 1 : Le ballet des ombres
Les chroniques de Hallow, tome 1 : Le ballet des ombres
de Marika Gallman
Editeur : Milady
Poche : 471 pages
Prix : 8.20 €

Abby possède le pouvoir d'absorber l'énergie des personnes qui l'entourent. Un don dont elle ignore presque tout et dont elle se sert surtout pour dévaliser des galeries d'arts. Jusqu'au jour où elle fait la connaissance d'un policier qui semble porter en lui la capacité d'annuler son pouvoir... Leur rencontre va tous les deux les propulser dans un univers qui les dépasse et leur dévoiler la face cachée de Hallow, une métropole où même les ombres peuvent vous tuer.

  • Mon avis :
Abby est une Kao et a le pouvoir d'absorber l'énergie des personnes, ce qui est très pratique lorsque l'on est une voleuse de haut vol. Suite à un incident il y a quelques mois, la jeune femme ne veut plus se servir de ses pouvoirs, de peur de blesser quelqu'un. Jusqu'au jour où elle ne peut plus résister et se fait prendre la main dans le sac par la police...

Le schéma narratif en lui-même n'est pas forcément original, mais l'intrigue est menée efficacement. On plonge tout de suite dans le vif du sujet, avec une héroïne qui se fait prendre la main dans le sac. A partir de ce moment, les évènements fâcheux et l'action vont s'enchaîner jusqu'à la dernière page.Je dois avouer que je m'attendais à quelque chose de plus sombre et de plus badass comme on dit, mais cela est tout de même une lecture agréable.

Là où le roman se distingue des autres dans l'univers de l'urban fantasy, c'est la mythologie mise en place par l'auteur. Malheureusement, on en voit beaucoup trop peu, même pour une premier tome. Je ne me suis pas sentie "plongée" dans cet aspect fantastique du récit, cela reste très terre à terre au final. Peut-être que dans les prochains tomes on en saura plus, maintenant que certaines révélations ont été faites à l'héroïne (et par la même occasion, à nous, les lecteurs).

Abby, notre héroïne, m'a rappelé Maeve Regan niveau caractère, et c'est vraiment dommage. En effet, cela m'a fait un effet de déjà-vu assez désagréable. Abby est du genre tête brûlée, assez énervante et un peu trop grande gueule. Toutefois, cela est rattrapé par les relations qu'elle entretien avec sa famille. A travers celles-ci, je l'ai trouvée vraiment touchante.
Le jeu du chat et de la souris entre Abby et Wallace est amusant au départ, mais il a fini par me lasser. Au final, on en sait assez peu sur Wallace, excepté qu'il semble être le seul flic non pourri de la ville.
Il en va de même pour les personnages secondaires, qui forment une galerie hétéroclite sympathique, mais qui sont totalement éclipsés par l'héroïne.

La plume de Marika Gallman est simple et fluide, quelques traits d'esprits prêtent à sourire.De plus, le fait que l'auteure soit francophone est un vraiment plaisant. En effet, j'ai souvent sourit face aux références culturelles ou aux espressions que l'auteur utilise.

Pour conclure, « Les chroniques de Hallow, tome 1 : Le ballet des ombres » pose les bases d'une saga prometteuse, avec un univers un peu sous exploité à mon goût, mais dont j'espère en savoir plus dans les prochains tomes.

dimanche 28 août 2016

In my mailbox [82]


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés.

Les liens sont regroupés sur le blog Lire ou mourir.


¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤~~¤

 Voici ce que j'ai reçu/acheté cette semaine :

Couverture Évanescence, tome 3 : La rivalitéCouverture Off-Campus, tome 1: The DealCouverture Mères et fillesCouverture Magie irlandaise, intégrale

vendredi 26 août 2016

Le Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver

Le Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver
de Christelle Dabos
Editeur : Folio
Poche : 608 pages
Prix : 8.65 €

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

  • Mon avis :
J'avais énormément entendu parler de ce livre à sa sortie il y a quelques années, et j'attendais patiemment que le roman paraisse au format poche pour me lancer. Je n'ai vu pratiquement que des chroniques élogieuses, du coup, je m'attendais à un roman génial. Malheureusement, j'ai moyennement accroché.

L'univers inventé par Christelle Dabos est véritablement génial et enchanteur. Dès les premières pages, je me suis sentie complètement happée par cette ambiance magique et mystérieuse qu'elle a créée. J'avais l'impression que tous les ingrédients étaient là pour passer un bon moment. Et en effet, ils sont bien là : un monde impitoyable où les complots et assassinats sont légion, une héroïne avec des pouvoirs, des illusionnistes, un héros bourru... mais la sauce ne prend pas, un peu comme une recette ratée. Je pense que cela est du à deux choses : une intrigue inexistante et une héroïne terriblement ennuyeuse (pour ne pas dire tarte).

L'intrigue ne décolle jamais, et au fil de ma lecture, je me suis ennuyée de plus en plus. Effectivement, l'histoire est bien trop lente et trop creuse à mon goût. Certes, il faut le temps de poser l'intrigue, de présenter les personnages, etc. Mais là, c'est vraiment trop mou. Il ne se passe pratiquement rien en six cent pages (ou en tous cas, rien de "pertinent" pour l'intrigue). J'ai eu l'impression de faire du sur place et de ne pas apprendre de nouvelles choses, excepté ce que l'on sait au début du roman : Ophélie a des pouvoirs et elle doit se marier à un inconnu.

Ophélie, même si elle est le personnage principale, est sous exploitée. Elle a un caractère très soumis, elle n'est pas dégourdie et reste cachée 90% du roman. Ses pouvoirs sont cités mais très peu montrés, pourtant, c'est passionnant et j'aurai adoré en savoir plus. Jusqu'au bout, j'ai espéré un sursaut de rébellion de la part d'Ophélie. Mais non, la jeune fille se laisse marcher sur les pieds, elle se fait humilier, on lui parle mal, et elle encaisse, sans rien dire. Ophélie n'est pas curieuse et elle ne fait preuve d'aucune initiative.
Quant à Thorn, le fameux fiancé, il est plutôt prometteur. Toutefois, étant donné qu'on suit l'histoire du point de vue d'Ophélie, et étant donné qu'ils ont très peu d'interaction, on ne voit pas vraiment Thorn évoluer. On sent que quelque chose change en lui, qu'il s'interroge, mais cela reste trop léger.

En conclusion, malgré un début qui m'a tout de suite captivée, « Les fiancés de l'hiver » ne m'a pas du tout convaincue à cause de son histoire soporifique et son héroïne trop molle. Je regrette que l'univers soit sous exploité, ce background était tellement parfait ! Quant au final, malgré le cliffhanger, il ne m'a pas donné envie de lire le deuxième tome. Dommage !

jeudi 25 août 2016

Les copains du CP #3

Les copains du CP
Ne nous dévore pas Ludo !
Des bisous sur mon plâtre
de Mymi Doinet et Nathalie Choux
Editeur : Nathan
Pages : 32 pages
Prix unitaire : 5.60 €

  • Mon avis :
« Ne nous dévore pas Ludo ! » et « Des bisous sur mon plâtre » font partie de la collection Premières lectures, pour les élèves de CP. Ces ouvrages sont du niveau Je déchiffre, qui concerne les acquis de septembre à novembre. Les parents liront l'histoire, et le tout jeune lecteur est invité à lire les bulles de dialogues.

Dans « Ne nous dévore pas Ludo ! », il est midi c'est donc l'heure pour les CP d'aller à la cantine. Mais Mr Cheval le cuisinier n'est pas là et il n'y a pas de repas. La maîtresse Mme La Cane décide de mettre les enfants à contribution : tout le monde dans le potager pour cueillir des légumes et des fruits. Mais Ludo le petit loup est en colère : il a terriblement faim et n'aime pas les légumes. Le petit loup commence même à faire peur à ses camarades...

Dans « Des bisous sur mon plâtre » les élèves de CP sont ravis d'aller en récréation. Ils jouent au basket mais tout à coup, Leonie tombe et se blesse. Son papa l'emmène à l'hôpital et elle a le bras cassé, et revient en classe avec un plâtre. Heureusement que ses amis sont là pour l'aider à écrire ses leçons ou encore à manger à la cantine.

Les personnages sont vraiment très mignons. Les enfants adorent voir les animaux dans un univers humain (et moi aussi !). Cette série véhicule de jolies valeurs comme l'amitié, l'entraide, l'acceptation de la différence.
C'est une chouette série pour les enfants entrant au CP à la rentrée prochaine. On peut leur lire les livres en histoire du soir pour commencer (pourquoi pas cet été ?) et puis les relire avec eux une fois qu'ils ont assez d'acquis niveau lecture :)

N'hésitez pas à faire un tour sur le site de Mymi Doinet et sur celui de Nathalie Choux.




Jeudi en séries [17]




J'ai décidé d'instaurer un nouveau petit rendez-vous pour vous parler d'un autre de mes passe-temps préféré : regarder des séries télévisées :) Je suis accro et j'en ai plusieurs dizaines en cours :)
N’hésitez pas à me dire en commentaire les séries que vous adorez, ou au contraire celles que vous avez testées et que vous avez abandonnées.
Si vous aussi, vous avez regardé les mêmes épisodes que moi, vous pouvez également m'en parler en commentaire :) ! 

Voici donc le 17ème numéro de « Jeudi en séries ». Ci-dessous vous retrouverez les épisodes que j'ai regardés depuis le 18 août. 

  • Ce que j'ai regardé la semaine passée :


Criminal minds : saison 8 - épisodes 5 à 11


Bones : saison 11 - épisode 17


The Blacklist : saison 3 - épisodes 6 à 11