jeudi 7 février 2013

Parallon

Parallon
de Dee Schulman

L'amour fou existe, il n'est pas de ce monde.
Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir...
152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.
2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu'un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.
Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel...
Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?

  • Mon avis :
Avec un résumé pareil, j'étais sûre d'être totalement séduite par « Parallon ». Malheureusement, mon avis est assez mitigé, et globalement j'ai été déçue.

Eva Koretsky est une jeune londonienne très intelligente, un véritable petit génie. Elle a de nombreux problèmes et n'arrive pas à s'intégrer dans les écoles qu'elle fréquente. C'est alors qu'elle entre à Sainte Magdelen, une école pour surdoués. A partir de ce moment, sa vie va complètement changer.
Sethos Leontis est un jeune gladiateur vivant à Londinium, en 152 après J.-C. Il est gravement blessé et son ami Matthias ne parvient pas à le soigner correctement. Sethos est anéanti depuis la mort de Livia, sa bien aimée, et il est inconsolable. C'est alors qu'il se retrouve dans un endroit étrange : Parallon.

Le résumé met clairement l'accent sur cette fameuse rencontre entre Eva et Sethos, sur leur histoire d'amour palpitante et impossible. Malheureusement, ce n'est pas le centre du récit. On passe de longs moments en compagnie d'Eva, et assez peu avec Sethos. Les deux premiers tiers du livre sont consacrés à leur vie, à leur train-train quotidien. Cette partie m'a clairement ennuyée, cela manque de peps. Il est certes nécessaire de poser les bases de l'univers d'un livre, surtout qu'il s'agit d'une trilogie. Cependant, j'ai trouvé cette phase bien trop longue. En fait, c'est surtout la vie d'Eva que j'ai trouvé ennuyeuse. J'aurai aimé en découvrir davantage sur Sethos et sa vie à Londinium.
Les choses commencent seulement à bouger un peu dans la seconde partie (environ à la moitié du livre).  Malgré cela, il m'a fallu entamer la troisième partie du livre (environ 65 % de ma lecture) pour m'intéresser à l'histoire et aux personnages. J'attendais tellement cette fameuse rencontre, je désespérais de la voir arriver ! Ce n'est qu'à ce moment là que l'auteur a su me convaincre. J'ai englouti les dernières pages, je les ai même tournées avec frénésie. 

Tout au long de ma lecture je pensais au film « Gladiator » et à la série télévisée « Spartacus ». Quel dommage que Sethos Leontis n'ai pas l'immense charisme de ces personnages ! Il n'est pourtant pas fade, mais j'avoue le jeune corinthien m'a laissée de glace. Sethos ne se dévoile que vers la toute fin du livre, c'est rageant ! Cela tient aussi peut être au fait que concernant Sethos, l'écriture est faite à la troisième personne du singulier. Il y a donc une certaine distance avec lui, on ne connait pas réellement ses pensées.
Quant à Eva, c'est une jeune fille intéressante et intelligente, mais je n'ai pas particulièrement accroché avec son personnage. Elle fini par se révéler au contact du beau gladiateur, à la toute fin.

Le résumé était très prometteur, malheureusement ce premier tome n'a pas su me convaincre totalement. Les cent cinquante dernières pages du livres étaient très prenantes, mais je regrette la mise en place trop longue de l'histoire. En revanche, la fin m'a donné très envie de connaître la suite, et la relation entre Sethos et Eva est très prometteuse.

La suite est prévue pour l'automne 2013.

  • Challenges :
Challenge jeunesse / young adult : 25 livres lus / 35 
Challenge romance paranormale : 9 livres lus / 1

3 commentaires:

  1. Oooooooo mince !!! C'est dommage que tu es été déçu (quoique on ne peut pas tout aimé). Il me tente assez en tout cas (mais je ne vais pas l'acheter pour le moment).

    RépondreSupprimer
  2. Vous êtes plusieurs à être un peu déçu par ce livre à ce que je vois.
    Mais bon, la fin rattrappe tout apparemment.
    Je vais attendre encore un peu avant de me le procurer.

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de faire ma critique et comme toi, j'ai trouvé leur train-train quotidien assez ennuyeux, et Sethos pas du coup charismatique... ;)

    RépondreSupprimer