mercredi 25 janvier 2017

Brisé(e)

Couverture Brisé(e) 
Brisé(e)
de Sophie Santoromito Pierucci 
Editeur : Hachette
Collection : Blackmoon romance
Broché : 606 pages

Oceana, trente ans, doit réunir plus de trois cent mille dollars au plus vite, c'est une question de survie. Autant dire « mission impossible », pour une infirmière à domicile aux revenus modestes... Alors, quand les Thomas, célèbres propriétaires d’hôtels sur la côte Est des États-Unis, lui proposent un emploi au salaire démesuré, elle accepte immédiatement. Elle devra s’occuper de Rick, un membre de la famille qui a besoin de soins suite à un grave accident. Convaincue qu’il s’agit d’un vieux grabataire, Oceana est surprise de découvrir un trentenaire plus que séduisant... Et il faut peu de temps avant que, mettant de côté les secrets qui entravent leurs vies respectives, Oceana et Rick débutent une liaison. Mais il est des vérités qui refusent de rester dans l’ombre… et qui sont prêtes à briser tous ceux qui chercheront à les taire.

  • Mon avis :
Le résumé de ce roman m'a tout de suite emballée. Bien évidemment, j'ai pensé à « Avant toi » de Jojo Moyes, mais on se rend vite compte que les deux romans n'ont rien à voir. Oceana est une jeune infirmière à domicile qui a cruellement besoin d'argent pour payer l'opération du coeur dont son fils a besoin. Lorsque la famille Thomas lui propose de prendre soin d'un membre de leur famille qui a besoin d'une auxiliaire de vie suite à un accident, avec un salaire énorme, Oceana saute sur l'occasion. La jeune femme s'attend à prendre soin d'un vieil homme mais se retrouve face à un jeune homme séduisant qui ne la laisse pas indifférente...

Très vite, nos deux personnages sont attirés l'un par l'autre et cèdent à la tentation. Quelque part, j'ai trouvé cela dommage. J'aurai aimé un peu plus de tension, que ça aille un peu plus crescendo. D'autant plus que le roman est très long (environ six cent pages), du coup on fini par avoir pas mal de scènes redondantes. En outre, le combo habituel des romances "non-dits / secrets" qui viennent pourrir une relation (qui pourrait être largement plus crédible et simplifiée sans tout ça) m'a un peu gâchée l'aventure parfois, je l'avoue.

Il y a une belle touche d'humour dans le roman. On le ressent surtout à travers certains moments de complicité entre Océana et Rick. J'ai beaucoup aimé cet aspect-là du livre. Leur relation, excepté le fait qu'elle commence trop vite, reste attendrissante.
En revanche, étant moi-même maman, j'ai tiqué sur plusieurs trucs à propos de la relation d'Océana avec son fils. Je trouve qu'elle l'oublie un peu trop... surtout qu'il est malade et qu'il peut lui arriver le pire à n'importe quel moment.

J'ai eu beaucoup de mal avec Carl, le meilleur ami de Rick. A son entrée dans le roman je me suis dit “chouette, une touche fraternelle touchante va agrémenter le récit”. En fait, pas du tout. Carl a un comportement totalement déplacé et réagi comme un gamin de quinze ans. Comment peut-on se comporter de cette manière envers son meilleur ami ? Heureusement qu'à la fin du roman, il se rattrape un peu ;)

En conclusion, « Brisé(e) » a été une lecture plutôt agréable malgré les longueurs et les redondances dans le récit. L'histoire de ces deux personnages qui tentent de se reconstruire, physiquement et émotionnellement, a un côté vraiment touchant.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire