jeudi 27 avril 2017

Kel, tome 1 : Noir et blanc

Couverture Kel, tome 1 : Noir et blanc 
Kel, tome 1 : Noir et blanc
d'Andréa Schwartz
Editeur : Rebelle
Broché : 480 pages

A l’aube de la Cinquième Ere, les Deux Empires sont une fois de plus au bord de la guerre. Shelun la Cheveux-Noirs a perdu toute sa famille dans un raid ennemi. Née femme dans un monde dominé par les hommes, elle n’hésite pas à transgresser les interdits et à se travestir pour accomplir sa vengeance. Or, la guerre est loin d’être la glorieuse aventure décrite dans les cantiques. Quant aux ennemis, ils ne sont peut-être pas tous les monstres qu’elle avait imaginés…

  • Mon avis :
Shelun a douze ans lorsque sa famille et son village sont massacrés par des Kel'yons. Ce jour-là, elle est secourue par Ieran, un homme métisse, mi-Kel'yons mi Kel'bais. Ieran accepte d'entraîner Shelun au combat et lui a payé des cours pour être une femme du monde. Ils vivent une vie de reclus
Aujourd'hui, Shelun a dix-sept ans. La guerre reprend un nouveau souffle et lorsque l'armée recrute de nouveaux soldats, Shelun, assoiffée de vengeance, prend la fuite, se déguise en homme et s'enrôle.

Les Kel'yons et les Kel'bais sont deux peuples qui s’entre-tuent depuis des siècles. Les Kel'yons, comme Shelun, ont les cheveux noirs tandis que les Kel'bais ont les cheveux blancs. Je vous avoue que je n'ai pas bien saisi pourquoi ces deux peuples se battent. Certes, ils sont ennemis depuis des siècles, mais c'est tout. Cette haine viscérale en chacun d'eux est presque incompréhensible. C'est pourquoi j'étais contente de voir que l'héroïne (et pas seulement elle) et ses convictions se retrouvaient ébranlées durant cette guerre.

Je me suis vite retrouvée happée par l'histoire de Shelun. L'auteur nous offre une intrigue passionnante où se mêlent les complots, les combats, les trahisons, la tension, le contexte politique foireux... J'ai juste ressenti quelques longueurs en milieu d'ouvrage. Cela casse un peu le rythme sur environ cent cinquante pages, mais ensuite la cadence reprend et ce jusqu'à la dernière ligne.

Impossible de ne pas penser à Mulan lorsque l'on pense à Shelun. Certes l'histoire n'est pas la même, mais une héroïne qui se travesti en homme pour partir en guerre, le tout dans un univers qui semble influencé par la culture asiatique, ça m'a forcément interpellée ;)
Shelun est une jeune femme que j'ai beaucoup appréciée. Elle est courageuse, déterminée, charismatique et attachante. En somme, tout ce que l'on peut attendre d'une héroïne de roman fantasy. Toutefois, Shelun possède une certaine fragilité que l'on découvre peu à peu, surtout dans les bras de celui qui la fera irrémédiablement changer.

J'ai aimé tous les protagonistes, qu'ils soient bons, mauvais, ou perdus entre les deux. Chaque personnage a sa place dans l'histoire, et leurs personnalités sont toutes bien travaillées. J'ai beaucoup aimé Keldan, qui se révèle au fil des chapitres, surtout vers la fin du roman. Ashina est un personnage un peu "incontrôlable" et qui, je suis sûre, va nous révéler des surprises dans les prochains tomes. Iearan est un personnage énigmatique dont le voile mystérieux se lève peu à peu.

Pour conclure, « Kel, tome 1 : Noir et blanc » est un premier tome très sympathique qui nous présente une saga prometteuse. C'est une aventure périlleuse prenante, menée par une héroïne badass attachante.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire