lundi 21 août 2017

Alors voilà : Les 1001 vies des urgences

Couverture Alors voilà : Les 1001 vies des urgences 
Alors voilà : Les 1001 vies des urgences
de Baptiste Beaulieu 
Editeur : Le livre de poche
Poche : 312 pages

Des Urgences au rez-de-chaussée aux soins palliatifs du cinquième étage, voilà la vie d’un jeune interne, qui déteste commencer sa journée par une tentative de suicide. Une patiente en stade terminal s’impatiente : son fils est bloqué à Reykjavik à cause d’un volcan en éruption. Pour lui laisser le temps d’arriver, l’apprenti médecin se fait conteur. Se nourrissant de situations bien réelles, Baptiste Beaulieu passe l'hôpital au scanner. Il peint avec légèreté et humour les chefs autoritaires, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs, les consultations qui s'enchaînent, les incroyables rencontres avec les patients... Par ses histoires d'une sensibilité folle, touchantes et drôles, il restitue tout le petit théâtre de la comédie humaine. Un bloc d'humanité.

  • Mon avis (en quelques mots) :
Dans ce livre, nous suivons Baptiste Beaulieu, futur médecin de 27 ans, durant son internat de chirurgie. Nous vivons au rythme de Baptiste, mais aussi celui du service des urgences, de ses collègues et des patients.

Le livre s'articule autour d'un fil rouge (la fameuse patiente de la chambre 7) mais Baptiste nous livre tout un tas de petites anecdotes, sur une multitude de patients (et de soignants). Dans les toutes premières pages, je me suis dit “aïe, il a l'air de vouloir en faire trop” (trop de quoi, je ne saurai vous dire, simplement, trop gentil ? Trop humain ? Trop honnête ? ouais, je sais, c'est moche d'en arriver à penser comme ça) et finalement, je me suis totalement laissée emportée. Ce jeune interne m'a émue avec ce livre, avec ces moments de vie.
Il nous livre des histoires drôles, d'autres dramatiques, certaines sont tendres, je me suis retrouvée à pouffé plusieurs fois, ou à carrément avoir la larme à l'oeil. J'ai également levé au ciel, pour tous ces "patients un peu bêbêtes". J'ai été très émue pour toutes les histoires concernant les petits vieux (ce n'est pas péjoratif quand j'utilise cette expression, c'est affectif !).

Baptiste Beaulieu se livre aussi un peu lui-même, et cest une belle personne. Il pratique la médecine avec humanité, et cela donne le sourire. Pour avoir été confrontée à pas mal de médecin malgré mon jeune âge, je peux vous dire que certains manquent cruellement d'humanité et nous voient comme des "machines". Baptiste Beaulieu donne de l'espoir et nous montre que oui, des médecins humains, ça existe encore.

La petite citation qui résume bien le livre :
“ Notre métier est avant tout une succession d'échanges enrichissants. Nous rencontrons des gens. Des corps malades, bien sûr. Mais des personnes. ”

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire