vendredi 11 août 2017

The silent waters

Couverture The silent waters 
The silent waters
de Brittainy C. Cherry
Editeur : Hugo roman
Broché : 447 pages

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.
J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.
C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

  • Mon avis :
J'ai adoré « The air he breathes » tandis que « The fire » m'avait un poil déçue. C'est donc sans attentes particulières que j'ai commencé ma lecture de « The silent waters », excepté celle de passer un bon moment.

Maggie et son papa viennent vivre avec Katie et ses deux enfants alors qu'elle est toute petite. Leurs parents s'aiment profondément et ils forment une famille recomposée idéale, jusqu'au jour où l'horreur arrive dans la vie de Maggie, l'année de ses huit ans. La petite fille en perd sa voix et elle devient agoraphobe, effrayée par le monde extérieur. Personne ne sait ce qui lui est arrivé, excepté elle et nous, les lecteurs...

Dix ans plus tard, lorsque Maggie à dix-huit ans, tout le monde s'est plus ou moins accommodé de son silence. Sa mère ne la comprend pas et sa soeur Cherryl est devenue une vraie peste avec elle. En revanche elle peut compter sur son frère, son père, et sur le soutien de Brooks, qui est devenu son meilleur ami après cette tragédie.

La relation particulière qui unit Brooks et Maggie s'étale sous nos yeux pendant une vingtaine d'années. On les voit grandir chacun de leur côté, mais également ensemble. Leur romance prend racine dans une profonde amitié, ce qui rend leur relation encore plus intense. Je me suis laissée emporter par leur histoire, j'ai dévoré ce roman.

Le récit alterne selon les deux points de vue de nos héros, un procédé que j'adore en romance. C'est d'autant plus important dans ce récit car Maggie ne parle pas. Toutefois, cela ne l'empêche pas de communiquer avec sa famille et Brooks.
Maggie est une héroïne extrêmement attachante, j'ai été très émue par ce qu'elle a vécu et par ce que cela a engendré par la suite. Quant à Brooks, c'est le meilleur ami dont Maggie pouvait rêver. Il est patient, à l'écoute, gentil. Il ne la laisse jamais tomber et fait tout pour l'aider, pour qu'elle se sente normale.

Certains des personnages secondaires m'ont également beaucoup plu. Je pense notamment à Madame Boone qui se révèle être une amie précieuse pour Maggie et Brooks. Il y a aussi le père de Maggie, qui se bat pour sa fille envers et contre tous.

En conclusion, « The silent waters » a été une excellente lecture, un vrai petit coup de coeur. L'auteur nous offre une histoire riche en émotions, captivante, portée par des personnages vraiment attachants. J'ai désormais hâte que « The gravity of us » soit publié en France !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire