jeudi 14 septembre 2017

Story of a girl / Une fille comme ça

Couverture Une fille comme ça
Story of a girl / Une fille comme ça
de Sara Zarr
Editeur : Hachette
Broché : 267 pages

"C'est Deanna, tu sais la fille qui..." Cette phrase, Deanna a l'impression de l'entendre chuchotée sur son passage chaque jour, partout, au lycée, dans la rue, depuis quatre ans. Elle avait treize ans, elle en a dix-sept.
II est temps de tordre le cou aux rumeurs, de faire taire les mauvaises langues, de redresser la tête et de regarder le monde droit dans les yeux.

  • Mon avis :
Lorsqu'elle avait treize ans, Deanna s'est fait surprendre par son père en train de coucher avec Tommy dans sa voiture. Le jeune homme âgé de dix-sept ans s'est empressé de partager cette "anecdote" au lycée. Par conséquent, Deanna avait déjà une bonne réputation de fille facile lorsqu'elle est arrivée à son tour au lycée. Sa famille ne la soutient pas du tout : sa mère est souvent absente, son père est dégoûté et l'ignore, tandis que son frère Darren est dans une relation plutôt conflictuelle avec sa nana Stacy et a d'autres chats à fouetter.
Deanna peut néanmoins compter sur le soutien de son meilleur ami Jason et de sa copine Lee, mais cela ne lui suffit pas. Elle espère trouver un job d'été qui lui rapportera suffisamment d'argent pour quitter sa famille et vivre avec son frère et sa belle sœur. Deanna trouve un travail dans une pizzeria, mais Tommy y est également employé...

J'espérais lire un livre bourré d'émotions, malheureusement cela n'a pas été le cas. Le roman aborde des thèmes forts tels que le pardon, la réputation salie, les secondes chances, les crises familiales... toutefois rien n'est assez exploité à mon goût. Je trouve que l'histoire avait un énorme potentiel mais j'ai attendu toute ma lecture quelque chose, LE truc, qui n'est jamais venu.

Les relations entre les différents personnages et Deanna m'ont parues tellement irréalistes, tellement injustes, que je me suis sentie énervée tout au long du roman. De plus, il n'y a pas vraiment de conclusion à tout ça, et c'est dommage. J'aurai aimé une vraie dispute entre Deanna et son père, de vraies explications. Même chose pour sa mère, qui est aussi nulle que son mari, avec son indifférence totale. Je ne comprends pas que l'on puisse laisser son enfant dans la misère comme ça. J'aurai aimé que ce thème de "crise familiale" aie une vraie fin, quelque chose de positif pour les jeunes lecteurs qui pourraient s'identifier à Deanna.
Parallèlement au fait que Deanna est un personnage qui souffre et qui m'a fait de la peine, je n'ai tout de même pas réussi à vraiment m'attacher à elle et c'est assez perturbant. Elle a des réactions assez incompréhensibles par moment (surtout envers Tommy ou Lee) et elle est trop égoïstes. Je pense que mon avis négatif sur ce personnage ne m'a pas aidée à me mettre dans l'histoire.

Quant aux personnages secondaires, ils sont vraiment trop survolés. L'histoire de Darren et Stacy aurait mérité d'être un peu plus exploitée, tout comme celle du patron de Deanna. Quant à Jason et Lee, ils sont finalement peu présents.

Pour conclure, « Story of a girl » ne m'a pas convaincue. Le résumé était prometteur, les thèmes abordés avaient du potentiel, mais la sauce n'a pas pris avec moi. Toutefois, j'ai pu voir sur la blogosphère que pas mal de lecteurs avaient aimé. Je vous conseille donc vous faire votre propre avis ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire