dimanche 1 octobre 2017

Finding Cinderella

Couverture Hopeless, tome 2.5 : Finding Cinderella 
Finding Cinderella
de Colleen Hoover
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 224 pages


Quand, dans l'obscurité la plus totale, une inconnue tombe dans ses bras, Daniel a le premier coup de foudre de sa vie. Tous deux décident de vivre une histoire aussi courte qu'intense sans échanger leurs noms ni voir leurs visages. Quelques mois plus tard, alors que Daniel a perdu tout espoir de retrouver sa Cendrillon, il rencontre Six, la meilleure amie de Sky : deuxième coup de foudre. Mais Holder lui interdit formellement de tenter de la séduire... ce que Daniel va bien sûr prendre pour un défi à relever.

  • Mon avis :
On pourrait croire qu'à force, on se lasserait d'« Hopeless », de cette histoire et de ces personnages. Et pourtant, pas du tout. Après avoir été captivée par « Hopeless » (mon avis ici) puis envoûtée par « Losing Hope » (mon avis par là), je me demandais comment j'allais pouvoir autant aimer « Finding Cinderella ». Colleen Hoover a réussi son pari ! Elle m'a profondément émue avec l'histoire de Daniel et Six. J'ai adoré et dévoré ce roman.

Ce spin-off sur Daniel (le meilleur ami d'Holder) et sur Six (meilleure amie de Sky) est une très belle histoire, qui m'a donné le sourire aux lèvres pratiquement tout le temps. Certes, il y a des moments plus émouvants, qui m'ont un peu mis la larme à l'oeil, mais la plupart du temps, j'ai lu mon roman avec un big smile ! La relation entre Daniel et Six est atypique et terriblement romantique. Nos deux héros ont une véritable alchimie et grâce aux mots de Colleen Hoover, on en a des papillons dans le ventre.

Daniel est attachant, honnête, drôle, entier. Il est notre narrateur et même si je m'étais déjà attachée à lui dans les deux autres romans, mon sentiment s'est renforcé avec « Finding Cinderella ». Sa famille est également très drôle et on sent une belle complicité entre lui et ses parents, j'ai été conquise sur ce point-là. Il en va de même pour l'amitié qui lie Daniel et Holder, elle est à la fois touchante et très drôle.
Quant à Six, elle ressemble beaucoup à Daniel, même si parfois on la sent un peu "triste" (et on comprend pourquoi à la fin). Ils ont le même humour et les moments qu'ils passent ensemble sont excellents.
On retrouve également Holder et Sky, dont on suit l'histoire dans les grandes lignes. C'est pour cela qu'il est important d'avoir lu « Hopeless » et « Losing Hope » avant.

Pour conclure, ce petit tome en plus est un véritable petit bijou. D'ailleurs, toute la saga est géniale. Je vous conseille vivement de la lire si vous êtes comme moi, une incorrigible romantique qui aime les histoires pleines d'émotion ;)

[.Retrouvez la fiche du livre en cliquant sur le logo PKJ ci-dessous.] 

https://www.pocketjeunesse.fr/livres/collection-13-ans-et-plus/dernier_ete_a_tokyo-9782266267700/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire