lundi 2 octobre 2017

Le bâtard de Kosigan, tome 1 : L'ombre du pouvoir

Couverture Le bâtard de Kosigan, tome 1 : L'ombre du pouvoir
Le bâtard de Kosigan, tome 1 : L'ombre du pouvoir
de Fabien Cerutti
Editeur : Folio
Poche : 506 pages

Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe.
En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.
À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

  • Mon avis :
Troyes, au milieu du XIVème siècle. Pierre Cordwain de Kosigan arrive pour participer au tournoi organisé par Catherine la comtesse de Champagne, qui est également une princesse elfique. L'avenir de la Champagne est en jeu, tiraillée entre le roi de France et le duc de Bourgogne. Lors de ce tournoi, on se trouve également au milieu de pourparlers diplomatiques. Solenne, la fille de la comtesse, doit choisir d'épouser Robert de Navarre (le cousin du roi de France) ou le baron Marc de Saulieu (le fils du duc de Bourgogne). Malheureusement, ce dernier a disparu, mettant la comtesse et la Champagne dans une situation diplomatique catastrophique. Pierre Cordwain pourra-t-il tout de même mener à bien ses projets ?

J'ai tout simplement adoré ce roman ! Fabien Cerrutti a imaginé un univers magico-médiéval (oui, je sais, le terme n'existe pas) passionnant et intéressant. De plus, le rythme est très prenant, l'histoire m'a complètement captivée. La trame générale du récit est régulièrement agrémentée d'action, de rebondissement, de complots, de trahisons... On nous offre des joutes, des batailles, de la bravoure, des enjeux diplomatiques... bref, on n'a pas le temps de s'ennuyer ! En outre, les divers personnages rencontrés apportent tous leur pierre à l'édifice, ils sont tous différents et intrigants. Pour couronner le tout, Pierre Cordwain de Kosigan, est un héros charismatique à souhait. 

Pierre Cordwain de Kosigan a un plan depuis le début et il ne fait rien au hasard. Toutefois, nous, on ne sait rien, ou presque. On a aucune idée de ce qu'il prépare ni pourquoi il le fait. Le tout nous apparaît dans le final et c'est assez surprenant. Pierre est un fin stratège qui peut jouer sur tous les tableaux. Une aura de mystère l'entoure et j'ai hâte d'avoir des réponses sur certains aspects de sa vie.

Je ne connaissais pas du tout l'écriture de Fabien Cerrutti et dans l'ensemble, je dois dire que le roman est plutôt fluide. Certes, l'auteur possède une plume riche et il nous offre de belles descriptions, mais le tout est franchement agréable. L'auteur nous immerge tellement dans son univers qu'on a l'impression que la version de l'Histoire de l'Europe médiévale qu'il nous présente est la vraie. L'aspect fantasy est très bien intégré dans l'intrigue et nous paraît terriblement "naturel". Les peuples "magiques" sont bien associés au paysage médiéval.


Parallèlement à l'histoire de Pierre Cordwain, on suit celle de son descendant, Kergaël de Kosigan, qui lui fait des recherches sur son ancêtre en 1899. Kergaël est professeur d'histoire à l'université qui se retrouve héritier direct de Pierre Cordwain. L'intrigue le concernant ne m'a pas passionnée des masses, même si elle est en lien direct avec ce qui se déroule au XIVème siècle. Pour moi, heureusement que cela ne prend pas trop de place dans le récit. C'est le seul petit bémol que je pourrais trouver à l'ouvrage, mais c'est une vision toute personnelle. Par exemple, mon mari a aimé ces moments avec Kergaël.

Petite mention spéciale pour la carte que l'on trouve en début d'ouvrage. C'est vraiment génial. Cela nous permet de bien nous imprégner des lieux, d'imaginer la situation et également de comprendre tous les tenants et aboutissants politiques.

En conclusion, c'est un carton plein chez nous pour « L'ombre du pouvoir ». Mon mari a adoré et moi aussi. A tel point que nous avons déjà acheté la suite, « Le fou prend le roi », qui vient de paraître début septembre en poche chez Folio ;) A travers mon article, j'espère avoir réussi à vous transmettre tout mon enthousiasme pour cette saga.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire