jeudi 26 octobre 2017

Wonderpark, tome 3 : Cyclos

Couverture Wonderpark, tome 3 : Cyclos 
Wonderpark, tome 3 : Cyclos
de Fabrice Colin 
Editeur : Nathan
Broché : 144 pages

Pour retrouver leur petite soeur Zoey, Mervin et Jenn doivent, avec leur amie Orage, traverser les mondes de WonderPark.
Les voilà dans Cyclos, la station spatiale, où extraterrestres et habitants de toute la galaxie côtoient dangereux bandits et chasseurs de primes. Et où tout se paye.
Considérés comme clandestins, les trois enfants sont faits prisonniers dès leur arrivée. Ils devront faire preuve de ruse et de courage pour ne pas être réduits en esclavage...

  • Mon avis :
Je vous conseille de ne pas lire mon avis si vous n'avez pas lu les deux premiers tomes.

A peine arrivés sur Cyclos, nos héros se font capturer par des monstres faits de pierre. Ils sont enfermé avec un homme nommé Tancred, qui leur explique que les Stoners contrôlent la majorité des portails. Ils font payer des droits de passages ou ils asservissent les gens. Grâce à Jenn, ils parviennent à s'échapper. Quant à Trancred, il promet de les aider à trouver un passage vers le prochain monde de Wonderpark.

Fin des spoilers éventuels sur les précédents tomes, vous pouvez lire mon avis à partir d'ici.

L'idée de base est très originale et plaira à coup sûr aux enfants (un parc d'attractions "magiques", c'est top!) même si le scénario reste assez classique. On entre tout de suite dans le vif du sujet à chaque tome et l'aspect fantastique des romans intervient vite.

J'étais ravie de retrouver les enfants. Ils sont courageux mais pas trop téméraires. Ils ont juste ce qu'il faut de "tripes" pour faire une histoire captivante ;) Jenn, Mervin et Orage sont attachants et au bout de 3 tomes, on vit l'aventure à leurs côtés comme s'ils étaient des copains. Les évènements s'enchaînent facilement sous la plume fluide de l'auteur. On n'a pas le temps de s'ennuyer, j'ai adoré.

Certains évènements trouvent un dénouement rapide et trop facile, mais cela n'est pas gênant pour le public visé (à partir de 9 ans). Je pense que je vois ces petits "défauts" (je ne trouve pas d'autre mot) parce que je suis adulte et que j'ai l'habitude de lire de la littérature fantastique/fantasy.

Des illustrations magnifiques sont parsemées tout au long du récit. Un bonus que j'ai beaucoup apprécié.
La police d'écriture est plutôt grosse, le récit est aéré, le vocabulaire utilisé n'est pas trop compliqué, les chapitres sont petits : c'est l'idéal pour les jeunes lecteurs.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire