mercredi 13 décembre 2017

Y aura-t-il trop de neige à Noël ?

Y aura-t-il trop de neige à Noël ? De Marie Vareille, Sophie Henrionnet, Isabelle Alexis, Tonie Behar, Marianne Levy et Adèle Bréau - Éditions Charleston 
Y aura-t-il trop de neige à Noël ?
Collectif d'auteurs #TeamRomCom
Editeur : Charleston 
Poche : 288 pages
Prix : 6.50 €

  • Mon avis :
Ce livre renferme douze nouvelles qui se déroulent toutes pendant la période de Noël. Dans une première partie, nous découvrons les personnages de six nouvelles. Puis dans une seconde partie, nous découvrons ces mêmes personnages un an plus tard. J'ai beaucoup aimé le principe et la couverture est sublime, c'est pourquoi j'ai voulu me lancer dans l'aventure. Malheureusement, j'ai refermé ce livre assez déçue. 

« Crush et Crash » et « Une partie de plaisir » (de Isabelle Alexis) :
La première partie n'était certes pas sensationnelle à mes yeux, car trop abracadabrantesque. Toutefois, je me demandais bien comment cela allait se terminer. Je dois avouer que les vengeances d'ex, ça minsupporte (et c'est encore pire quand ils sont de mauvaise foi). Ça me donne envie de baffer les personnages. 
Je connaissais la plume d'Isabelle Alexis dont j'ai lu le roman "Je n'irai pas chez le psy pour ce con!" et qui m'avait bien fait rire en 2010.

« Y aura-t-il trop de neige à Noël ? » et « Le réveillon était presque parfait » (de Tonie Behar) :
Avec cette histoire, nous avons aussi notre dose de farfelu concernant les événements. Pourmoi, le rapprochement entre les 2 protagonistes est trop soudain. C'est un peu pareil dans « Cap ? » (de Marie Vareille) mais, bizarrement, ça ne m'a pas fait le même effet. Je pense que cela doit venir de l'écriture. Et puis les héroïnes n'ont pas le même caractère. Celle de Marie Vareille fait douce et gentille, juste un peu paumée. Tandis que celle de ... fait vraiment "pétasse chiante" (oups, j'ai dit un gros mot, lol).
La conclusion est elle aussi trop rapide, et c'est dommage car j'ai préféré la deuxième moitié.

« Le marché de Noël » et « Le brie de Noël » (de Adèle Bréau) :
Je trouve que l'auteur a eu une très bonne idée pour son histoire, même si je trouve que cela n'a pas été assez abouti sur un certain point (la famille de l'héroïne). La deuxième nouvelle se finit trop tôt, j'aurai aimé avoir des explications.

« La théorie du pingouin » et « Tu bluffes Martoni » (de Sophie Henrionnet) : 
Je n'ai pas trop aimé la première partie, car l'histoire fait un peu "listing" et j'ai horreur des hashtag dans un roman, surtout quand on en abuse. Pour moi, c'est comme si un auteur utilisait les termes "lol, mdr, jtm" lorsqu'on est en pleine narration. Ça me hérisse les poils des bras. Toutefois, je tiens à souligner que j'ai bien aimé la deuxième partie.  

« Keep calm & love christmas » et « Christmas thérapie » (de Marianne Lévy) : 
J'ai beaucoup aimé l'histoire de Sam Miller, 38 ans, célibataire et adepte malgré lui des plans galère de sa soeur qui veut le caser chaque année. Il fait la rencontre de sa cendrillon dans un ascenseur et un quiproquo va les séparer. C'est une histoire romantique comme je les aime. 
 
« Cap ? » et « Christmas latte » (de Marie Vareille) : 
J'aime beaucoup Marie Vareille et ça se confirme avec son histoire. C'est doux, romantique, c'est tout à fait dans l'esprit de Noël comme j'imagine le lire dans un livre. L'héroïne est attachante, l'histoire émouvante. L'auteur a réveillé mon côté fleur bleue.

Au final, comme vous avez pu vous en rendre compte, j'ai été globalement déçue par cet ouvrage. Je m'attendais à tellement mieux, tellement plus émouvant et romantique ! Je suis tout de même contente d'avoir retrouvé la plume de Marie Vareille, et d'avoir découvert celles d'Adèle Bréau et Marianne Lévy.
 
Afficher l'image d'origine

2 commentaires: