mardi 2 janvier 2018

Aux livres exquis

Couverture Les livres exquis / Aux livres exquis 
Aux livres exquis
de Fanny Vandermeersch 
Editeur : Charleston
Broché : 178 pages

Chloé n'aime pas la routine. Maman d'un enfant, mariée à un homme qu'elle ne voit jamais, elle refuse de rester la gentille femme au foyer qui attend son mari - infidèle.
Quand elle lit dans le journal qu'un café littéraire, "Les livres exquis" cherche une serveuse en CDD, c'est le rêve.
Or, si elle s'entend à merveille avec le comptable, les débuts sont difficiles avec le patron, David.
Et quand elle découvre son portrait dessiné à plusieurs reprises dans le carnet d'une cliente mystérieuse qui s'est volatilisée, elle comprend qu'elle arrive à un tournant de sa vie.
Entre muffins brûlés, énigme, crises de larmes, de rire, voyage au Maroc, révélations sur le décès de sa mère et découvertes de ses origines, la vie de notre héroïne ne sera plus la même.

  • Mon avis
Chloé est une jeune maman délaissée par son mari qui ne vit que pour son boulot et n'est jamais là. Et en plus, il est désagréable et se paye le culot d'être infidèle ! Pour ne pas se morfondre, Chloé prend les choses en main et trouve un CDD dans un café littéraire. Elle s'entend très bien avec Tristan (le comptable) et Morgane (la fille qu'elle va remplacer), mais la communication est très difficile avec David, le patron. Il est perpétuellement en colère depuis que sa femme n'est plus dans le paysage et agit comme un vrai con et un ours mal léché avec Chloé. Toutefois, les choses vont peu à peu changer...

« Aux livres exquis » est un roman feel-good vraiment agréable. J'ai passé un bon moment en compagnie de Chloé et ses acolytes. Des thèmes intéressants sont abordés et les personnages sont vraiment plaisants. Même les plus "cons" se révèlent attachants lorsque leur passé nous est révélé.
La plume de Fanny Vandermeersch est très agréable et le pages défilent très vite grâce à la fluidité de l'écriture de l'auteure.

Toutefois, ce roman est, selon moi, bien trop "superficiel" sur plusieurs aspects (le mot est fort, mais je n'en ai pas trouvé d'autre). L'intrigue est certes intéressante, mais trop prévisible et manque de développement par moments. Si bien que, concernant les relations entre les personnages, tout va trop vite. Ils s'aiment trop vite et trop fort, que ce soit en amitié ou en amour, sans que l'on comprenne comment ils en sont arrivés là. Le café littéraire est lui aussi sous développé, pourtant c'est une idée vraiment chouette et que j'ai adorée.

L'aspect "superficiel" du roman était inévitable vu le nombre de pages. C'est bien entendu mieux qu'une nouvelle (où rien n'est développé la plupart du temps) mais pas aussi bien qu'un long roman. J'ai bien conscience que c'est une observation toute personnelle. C'est avant tout un avis par rapport à tous les livres que j'ai pu lire, et ce dans tous les formats : romans pavés de + de 1000 pages, romans moyens avoisinant les 300/400 pages, les nouvelles très courtes ou un peu plus longues... Pour moi, dans un roman court de moins de 200 pages, on ne peut pas développer une intrigue et ses personnages et leurs relations. Il y a forcément un côté qui pêche (un même plusieurs).

En conclusion, « Aux livres exquis » est un roman feel-good mais qui, pour moi, reste trop en surface des choses. Même si Fanny Vandermeersch ne m'a pas conquise à 100% avec ce roman, elle m'a charmée avec sa plume. Je lirais très volontiers ses prochains ouvrages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire